Focus sur l’activité jardinage

INTERVIEW DE MARCO, EDUCATEUR

Qu’est-ce que l’activité Jardinage ?

Pendant l’activité jardinage, on prépare les sols, on sème, on repique, on plante, on récolte et on entretient. On récolte aussi les fruits du jardin de la Maison Gélise. Il y a des pommes, des poires, des prunes, des groseilles, des framboises… L’activité a lieu tous les jours et se déroule par demi-journées. 10 groupes différents constitués de 1 à 7 bénéficiaires participent à cette activité. Les récoltes sont utilisées par La Table des Hautes Ardennes, par le Foyer La Hesse ou vendus. Une partie des fruits et des légumes est aussi destinée aux Doigts Magiques. Auparavant, l’activité était gérée par Stéphane. Je la poursuis depuis le mois d’avril avec beaucoup de plaisir. Je suis aidé par Ajaz qui m’a rejoint il y a quelques semaines.

Quel est le but de l’activité ?

L’objectif est de faire participer les bénéficiaires, pour qu’ils se rendent compte qu’à partir d’une petite graine, on peut voir grandir de merveilleux légumes et les consommer. Ce sont en plus des produits de qualité puisqu’il n’y a aucun produit chimique utilisé. C’est donc un plaisir de consommer les fruits et légumes produits.

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Comme j’ai commencé l’activité en avril, nous étions un peu en retard par rapport au programme du jardinier classique. Donc une petite analyse de la situation nous a permis de débuter petit à petit sur ce grand terrain, pour finalement obtenir de bons résultats. Nous avons bénéficié d’un ensoleillement exceptionnel cette année, ce qui a été très favorable à la maturation des fruits et légumes.

Globalement, que retenir de cette première saison ?

La production a été plutôt bonne, je trouve, par rapport à la sécheresse rencontrée. Cette belle météo nous a permis d’obtenir des produits de qualité. J’ai eu un bon contact avec
les bénéficiaires et j’ai l’impression qu’ils sont contents de participer à l’activité jardinage. Bien sûr, on a beaucoup de projets pour l’année prochaine. On va essayer de mieux utiliser les parcelles à notre disposition et de débuter les semis et plantations plus tôt. On va aussi essayer de diversifier fortement la variété de fruits et légumes que l’on produit et ainsi augmenter la qualité de notre production.

Comment se déroule le projet de jardins partagés ?

Le projet de jardins partagés a pour vocation de mettre à disposition un espace de culture aux habitants de la commune de Vielsalm. On a délimité 12 parcelles différentes dont 7 sont déjà réservées. Elles ne sont pas encore toutes plantées. Certains jardiniers ont simplement préparé le terrain pour l’année prochaine et ont enrichi le sol. Mais la plupart des parcelles sont déjà cultivées. Ce projet s’adresse à des personnes qui n’ont pas la possibilité de faire un potager chez eux. Actuellement, ces personnes sont contentes du résultat obtenu lors de cette première année de culture.

Benoît Gérardy :

L’activité jardinage existe depuis longtemps et de manière ininterrompue, elle avait été créée par Yvan Sarlet dans les années 80.
Le jardinage est une activité de plein air contraignante, il faut non seulement faire face aux caprices du climat, mais aussi fournir des efforts physiques, et il y a une charge de travail importante à certaines périodes de l’année. Tout cela doit être contrebalancé par des avantages. La qualité de la relation entre les participants et avec les animateurs en est un. Le récent projet du ‘jardin partagé’ est également très intéressant, car il permet d’intégrer le jardinage dans le concept des activités citoyennes. Outre le fait que celles-ci sont promues et demandées par l’AViQ, c’est surtout générateur de reconnaissance pour les personnes qui y participent. En effet, certes le côté ‘production de qualité’ est très valorisant, mais le côté ‘gestion et mise à disposition d’un espace partagé à la population de la cité’ permet des rencontres, et rend leur travail très utile pour les citoyens. Le ‘jardin partagé’ devrait encore s’agrandir prochainement pour intégrer un projet de ‘station Kreavert’, vraisemblablement entre le Foyer et la maison Saint Gengoux. Nous en reparlerons. Le jardinage est actuellement animé par Marco, avec l’aide occasionnelle de Géraldine. Ajaz est en soutien pour les travaux plus conséquents. Luc et Régis collaborent souvent de par leur proximité et leur intérêt pour les activités extérieures.

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.